lundi 30 octobre 2006

OUROBOUROS

Voici une de mes nouvelles créations à contrainte : un poème dont les vers riment bout à bout de manière homophonique. Je le baptise "Ourobouros" car, à l'image de ce serpent qui se mord la queue, il symbolise l'éternel retour, la boucle bouclée et aussi peut-être une cercle qui se veut versé à défaut d'être vertueux...



Ici c'est plus lisible :

Je dis en ce jour de jeudi :

- « C’est aujourd’hui que je m’amuse ! »

J'accuse que mon époux Jacques s’use

Mais je vois soudain mon amant tout transi

J'enfile un slip et lui dis : « Jean, file !

Ciel ! mon mardi est arrivé pile ! »

Ramdam affreux je rame, dame,

Pour tenter d’éviter le drame

Mes cieux sont tombés, messieurs

Oh la scène qu’il m’assène, parbleu !

Ce qu’on raconte donc sur ce con

Mon époux n’est qu’un vieux barbon !

C’est vérité, toute sa sévérité

C’est pas pour ça que je l’ai épousé !

- « Jeunesse ô ma femme, que je naisse

Se passe » me dit-il, « tu m’abandonnes…

Matin chagrin si bien m’atteint

J’aurai souffert en mon automne…

J'enviais les bourgeons de janvier

Quand j’étais encore jeune homme,

Je niais l’amour, tel un jeune niais

Et dans mes nuits c’était tout comme…

Mais j’errais pour une mégère

Au moindre pied posé dehors…

Je ne voulais pas d’une femme si jeune

Et pourtant je t’ai liée à mon sort

C’est que je t’aime ! Mais aimer un cœur sec

Qui vous tue à coups d’amants

Non, sans rire, c’est un non sens !

Une femme infâme, oui, je la rends :

Pars donc, emporte avec toi mon pardon ! ».

« Bouc en colère, il m’indiffère ton boucan !

Lui répondis-je. Oui, je rejoins là mon amant :

J’étais si sûre d’être jetée

Que j’avais déjà pris les deux vents !

12 commentaires:

Oken a dit…

Je ne comprendrais jamais comment des choses aussi compliquées peuvent sortir de ta tête si facilement. Moi ça me dépasse trop pour que j'arrive à juger et ou apprécier à sa juste valeur.
Mais comme beaucoup de choses, quand ça me dépasse, je suis admiratif :)

Bérénice a dit…

J'ai pas tout compris! Tu portes des slips!??
Oui! Bon! Pas terrible!
Je me permet juste une petite critique, le texte n'est pas très lisible car il déborde sur le cadre! Cadre néanmoins très joli! ;)

Naya a dit…

D'accord avec Bérénice. Tu pourrais pas nous mettre le texte en-dessous ?

Chrixcel a dit…

B & N > Oui, je m'attendais à cette critique, je vous l'accorde ce n'est pas très lisible:) Naya, je remettrai le texte en-dessous dès que j'ai un petit moment;-)
PS = décidément la lingerie revient souvent dans les conversations, entre guepière et slip...ça tient qu'à un string¨^^

Bérénice a dit…

mdr!!
Bon Naya tu as compris nos désirs sont des ordres! Alors que pourrait-on lui demandé encore??! :p

diane a dit…

Tous ces mots qui se répondent les uns les autres, c'est très beau à dire à haute voix.

blang a dit…

C'est beau comme un placebo!
Mais ne cherche pas où cela mène
Tu ne feras pas fortune...
--
Tu dois connaître:
http://www.chamontin.nom.fr/autres/roussel/lebaldu14.html
Si ce n'est pas le cas, je suis sûr que cela va te plaire (ma "solution" est salle Raymond Roussel...)

Chrixcel a dit…

Bérenice > hé ! ça suffit je m'arrête là ! après tu vas croire qu'on peut me mener par le bout du nez;-)

Diane > je t'imagine, telle Flaubert dans son gueuloir, hurler mes vers..comme ce serait bien;-)

Blang > bon retour dans la blogosphère...ainsi le big blang ne n'a pas totalement pulvérisé, et il y a de beaux restes;-) merci pour ce roussel-lien, je crois que je connais la dame, elle fait partie de la liste oulipo, mais je ne connaissais pas cet exercice, c'est intéressant : peut on faire de même avec "le bal des pompiers" ou "le bal des débutantes" ou encore "le bal des pendus" ??? Ca me tente...

Naya a dit…

Merci pour le texte dessus. ça valait le coup.
Si j'ai bien compris le prochain sur le thème du bal et de la lingerie ? Diantre ! Un défi ! ;)

NAya a dit…

Pfftt... Désolée. Je voulais dire le texte en-dessous. Nawak du lundi matin.

Chrixcel a dit…

Naya > oui, c'est ça, ce sera un "bal nuisette" (warf c'est lundi, soyez indulgents)
bon sinon avec toutes ces fanfreluches affriolantes, tu m'étonnes que ton esprit soit sans dessus dessous:-) je te pardonne pour ta petite erreur, guêpière oblige...

Étienne a dit…

Je vois ma chère Chrixcel que nous avons quelques points en commun, surtout âpre au pot des sites que nous côte-ou-oyons ! Mère-scie d'avoir mis un lien de mon site sur le tien et je te mets zillico-presse-tôt en marque-page pour venir me divertir très prochainement. Si tu fais partie de la liste des zoulipotesses, dis-moi au moins qui tu es !
Bizoux à toi et à plussque bientôt,
Étienne
etienneroba@scarlet.be