samedi 3 mars 2007

DRAGONS DE PARIS
Un peu d'histoire

Corps de félin, pattes griffues, tête de lion ou d’aigle, ailes de chauve-souris ou d'oiseau, queue de lézard, peau écaillée, ailé ou aptère...par son caractère hybride et fantastique, le dragon est un véritable patchwork du monde animalier. C’est la raison pour laquelle dans l’art, on en trouve quasiment jamais un pareil…Je me propose de vous présenter le butin ramassé lors de mes déambulations parisiennes ; il en existe sûrement plein d’autres et il serait impossible de les recenser tous en une fois…certains sont bien connus de nos amis photographes parisiens en lien ici, d’autres ont été moins évidents à dénicher…

Cliquez pour voir en plus grand !


Tête du défilé du Nouvel An chinois du 18/02/2007 Toboggan de la Villette par Bernard Tschumi (93-94 ?)

Pour bien commencer la tournée, lorsqu’on chasse l’animal il faut bien évidemment se rendre…rue du Dragon (6ème) ! Cette rue a beau être minuscule, elle en regorge.

Haut de porte rue de Rennes, gros plans rue du Dragon et M° St-Paul dans le marais

Fenêtres et balcons : rue du Dragon; Théâtre de la Gaîté Lyrique;
M° Saint-Paul; rue Saint-Louis en l'Ile

Construit par l’architecte Alphonse Cusin et inauguré en 1862, le splendide monument du théâtre de la Gaîté Lyrique, situé au cœur de la capitale dans le 3ème, est actuellement en cours de réfection. La mairie de Paris prévoit d'y ouvrir en 2010 notamment une médiathèque dédiée aux arts numériques, une salle de spectacles et des studios d’enregistrement.

Sculpture Eco-emballage par Gilles Pennaneac’h au Jardin des Plantes et
restaurant Dragons Elysées rue de Berri dans le 8ème (détail)

De part et d'autre de la Fontaine Saint-Michel, deux chimères en bronze sculptées par Gabriel Davioud vers 1860

La pagode rouge est le siège de Ching Tsai Loo et Cie, le plus ancien antiquaire chinois de Paris. Ce monument, située près du parc Monceau à l'angle de la rue de Courcelles et de la rue Rembrandt (8ème) fut construit entre 1926 et 1928 avec la collaboration d'un architecte français, Fernand Bloch. La Pagode, cinéma d'art et d'essai rue de Babylone dans le 7ème, fut construite par l'architecte Alexandre Marcel en 1895.

La Pagode, cinéma (7ème) : dragon en bronze, dragons en bois sculpté ;
fronton et détail décoration murale de la pagode rue de Courcelles

Si tout monument d'inspiration asiatique comporte son lot de dragons, l’art religieux en est également très friand, que ce soit sous forme de gargouilles ou de chimères…on en voit sur presque toutes les églises de Paris. Ci-dessous est réprésenté l’un des saints sauroctones (pourfendeurs de dragons : St-Michel ou St-Georges sont ls plus connus) transperçant la gueule de l’animal. Ce sont deux symboliques opposées qui soulignent l'ambivalence de la créature : tantôt vénérée, tantôt incarnation du mal qu'il faut terrasser...ou figure effrayante censée décourager le petit malin au pas de la porte, telle une personnification de la vigilance. Sainte-Marguerite d'Antioche, une vierge martyre du IVème siècle, était très révérée dans le quartier de l'actuelle rue du Dragon, dont le nom fut donné à une cour du même nom aujourd'hui disparue. La légende dit que Marguerite fut avalée par un monstre et qu'elle en transperça miraculeusement le ventre pour en sortir. C'est pourquoi on la représente généralement "hissant du dragon", comme ci-dessus.

Fontaine du square Notre-Dame détail de la porte principale

Picard Surgelés, ou le feu qui couve sous la glace ;-) il faut pivoter de 90° dans le sens des aiguilles
d'une montre pour mieux apercevoir le dragon en ferronnerie

Automate du quartier de l'Horloge (3ème) : "Le défenseur du temps", par Jacques Monestier (1979)
Bas-relief "Saint Georges terrasant le dragon", par l'artiste catalan Apel. es Fenosa (1977) : rue Sainte-Croix
de la Bretonnerie dans le marais, juste au-dessus de l'entrée du Centre d'Etudes Catalanes;
encore un symbole de "vigie-lance"

Disparus...

Celui-ci, rue du dragon, a hélas été effacé mais il vaut le coup d’œil : une oeuvre de
Jérôme Mesnager ...et un autre du même, mais où ? Je n'ai pas eu la chance d'assister à l'exposition "Dragons, entre science et fiction" qui s'est terminée fin novembre 2006. A cette occasion, la station de M° Saint-Michel avait fait l'objet d'installations artistiques, et la Gare de Lyon avait accueilli un autre dragon, suspendu, de éco-emballages. Ci-dessous également une ancienne gravure montrant la Cour du Dragon détruite aujourd'hui. Seule l'oeuvre de Paul-Ambroise Slodtz (vers 1730, voir plus haut) subsiste.



Et pour finir, un petit tour dans le 13ème arrondissement, quartier asiatique de Paris par excellence, le jour du défilé du Nouvel An le 25/02/2007.

Une enseigne avenue de Choisy, et le MacDo avenue d'Ivry

Dragons brodés, dragon argenté avenue de Choisy

Peinture sur le mur de Notre-Dame de Chine

Mais pour vous régaler les mirettes, je vous suggère de visiter les photoblogs de David le Savoisien, ou ceux de Francis (Paris-émoi), Henri (Only Photos) et Tatiana (Tat a l'oeil), croisés au défilé...


A SUIVRE...

25 commentaires:

francis a dit…

Merci pour le lien, Chrixcel !

Magnifique série mais je crois que tu n'es pas au bout de tes surprises...!

Les dragons déménagent aussi...;-))

Anbleizdu a dit…

Excellent tous ces dragons. J'adore cet animal mythique, c'est pour ca que j'en ai un sur le bras (et aussi parce que je suis dragon dans l'astrologie chinoise) :DD. Le dargon tobogan est tout particulierement enorme !!! J'en veux un !!!

Anbleizdu a dit…

Youhou ca a marché !!! BOrdel ca fait un moment que j'essaie de faire passer ce com !!!!

henri a dit…

Félicitation! Y'a un vrai boulot derrière ton article ;-)

On pourait se demander, par exemple, pourquoi le dragon est important dans toutes les civilisations, depuis certainement la nuit des temps! Mémoire collective? je vote pour!

diane a dit…

J'adore cette série de photos.
Elles sont toutes plus surprenantes les unes que les autres.

cheubloh a dit…

Il est dit que lors de découvertes d'ossements de dinosaures à l'aube des premières civilisations on a imaginé des monstres gigantesques crachant du feu...

Naya a dit…

Oh ! Des dragounets mignons ! Tu fais quoi pour qu'ils soient sages quand tu prends ta photo ? T'as des croquettes dans la poche ?

Chrixcel a dit…

Francis > tu dois avoir encore plein de dragons sur tes pellicules, j'imagine ! merci pour tes envois et à la prochaine "spéciale dragons" comme tu me l'y as autorisée je les posterai:-)
Anbleizdu > quelque chose ne fonctionne pas ? ça vient de mon blog ? au fait merci pour ton petit jeu dans ton mail de ce matin mais c'est l'arnaque, il se passe rien...ou alors j'ai zappé la manip ? J'en reviens pas, tu t'es tatoué un dragon sur le bras, yeah ! tu es de ce signe je crois, non ? si tu es comme moi de 76 tu es dragon de feu !
Henri > merci, je me passionne sur le sujet depuis longtemps et je voulais absolument travailler un peu la matière, vu qu'il y a de quoi et que Paris organise très souvent des expos sur ce thème...(en ce moment au musée Cernuschi par ex.);je trouve ça étrange cette fascination pour les dragons quand même !
Diane, Naya > contente que vous appréciiez! c'est fou nan, ce qu'on peut trouver, et y en a encore plein ! Mais nan, j'ai pas de croquette, certains sont fossilisés depuis trop longtemps...
Cheubloh> dessine-moi un zombi dragon :-)

zecoco a dit…

pff tous ces gens nés en 76 qui la ramènent…

Très renseigné et fourni ton post la vache !
maintenant reste plus qu'à relever les premières références littéraires où on voit apparaitre les dragons.
Je pense que les plus inéressantes viennent d'Indes car les plus anciennes.

Mémoire collective pourquoi pas, comme le déluge, une part de vrai dans le mystère ?

Anbleizdu a dit…

Ben oui y'a eu comme un plantage hier (ce qui n'arrive jamais sur aucun blog ;DD).
C'est vrai qu'il donne rien ce jeu !!! Quelle arnaque !!!
Je suis bien de 76, quel bon cru cette année quand même !!!

Oken a dit…

Ah ba ça y est je peux de nouveaux poster ici...

Le MacDo du 13ème, le plus beaux de tous les MacDoc de Paris !

Attention, tous ceux de 76 ne sont pas dragons...

zecoco a dit…

ah bon ?
je croyais que c'était les années pour l'horoscope chinois ?
ah oue mais selon l'année chinoise c'est ça ?
non ?
j'y comprend rien moi !

Lunaba a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Lunaba a dit…

j'aime la légende qui raconte que ce sont des enfants chinois qui ont inventé cette figure impressionnante pour mettre fin aux guerres qui secouaient la Chine. Les bambins de toutes les régions ont choisi une partie de leur animal protecteur (les écailles du poisson, les cornes du buffle...) et les ont assemblées pour créer ce symbole de rassemblement et de paix.
Qu'en pense Charlie ?

Chrixcel a dit…

Zecoco > eh oui, c'est très mystérieux car si on s'en tient à cette figure dans l'architecture parisienne, il y en a quand même pas mal...bon, les dragons ne surpassent pas les lions (il n'y a quasiment que ça dans Paris), mais ce qui m'a frappée c'est que les formes, les matières et les époques auxquelles ces dragons appartiennent sont toutes différentes...et le mythe perdure encore aujourd'hui et ce n'est pas près de finir !

Oken> je ne comprends pas non plus...normalement c'est l'année où tu es né, nan ?

Anbleizdu> je confirme, ton jeu est tout pourri ! et je confirme, quel bon cru 76 ! un millésime si tu veux mon avis:-)

Lunaba> je ne connaissais pas cette légende, mais l'idée d'associer le dragon et la paix se tient, si on considère que, au frontons des portes cochères, il garde l'entrée comme un cerbère et évite les intrustions barbares...qui est Charlie ? un blogger passionné de dragons ?

FreZ a dit…

(oui, c'est bien ça, Charlie est un ami de Cali passioné de dragons)
Beau reportage, qui me laisse sans (trop de) voix. Il va falloir que je termine ce que j'ai en cours sur le sujet pour un petit echo...

Chrixcel a dit…

Frez> tiens, tiens, je vais allez voir dans les liens de Cali...toi aussi tu planches sur le sujet ? décidément, le nouvel an chinois ça déchaîne les dragons !

Tatiana a dit…

dragons ou draguons... je préfère celui du verbe "draguer" ;)
Ce n'est pas trop mon truc les dragons à part Eliot bien sur ;) et les flemmes qu'ils crachent...
En tous cas un bien joli reportage sur ceux-ci.
Merci pour le lien. A bientot

Oderik a dit…

Très interessant cet article, c'est vrai qu'on ne fait pas toujours attention aux détails.

Chrixcel a dit…

Tat> je ne sais pas "draguer", alors voilà, chasser des chimères, c'est une autre façon de faire ;-)

Oderik> mon problème, c'est que je ne fais QUE dans le détail...au risque parfois de rater l'essentiel ! merci d'être passé

Shaggoo a dit…

Baladeur du samedi et nouveau venu au pays de tes dragons. A bientôt :)

lydiel a dit…

Je n'avais jamais noté qu'il y avait autant de dragons dans Paris... en dehors du nouvel an chinois ;=)). Je vais les guetter maintenant (parce que ça vole aussi ).

P@sc@l a dit…

Trouvé !!!

Je prendrai le temps de lire et de te laisser mes comms...

Super ton flus ; j'ai directement les photos en grand dans ma bloglines !!!

Amitiés

P@sc@l

Marraine a dit…

Quel florilège!... Moi aussi, maintenant, je vais ouvrir l'oeil! Je traque déjà certains martiens pour une autre fée, je peux bien traquer les dragons pour vous, Chrixcel!

Chrixcel a dit…

Merci Marraine, un armée de chasseurs de dragons ne sera pas de refus !