mardi 20 janvier 2009

De l'idée à l'art


Le Louvre, un matin

*

L'idéal est un songe qui au gré des carrefours
Mille fois nous appelle, mais nous y restons sourds :
Il est des évidences comme ce que l'on touche
Qui, noyées dans un monde absolu et trop pur,

Disparaissent dans l'heure et s'évaporent en couches :
Epidermes subtils pour carapaces trop dures !
Car notre peau éthique est coriace et ne crève
Que lorsque celle des libres sur les lois s'élève.

Esprit et chair luttent dans un lit de haillons
Lorsque les rêves sont tués d'une publique opinion
L'imaginaire pensé peut donner corps aux mythes

Si l'être prend le pas sur les codes et la masse.
Or, la masse est un poids qui assomme et limite...
L'idée a l'art et l'air d'éluder les guerres lasses.

Et vous, c'est quoi votre idéal ?

16 commentaires:

Anbleizdu a dit…

Plus d'idéaux !! Ils sont mort avec mes dernières illusions !!!

Juno a dit…

shame on me, je t'ai même pas encore envoyé le chèque pour ton bouquin promis j'essaie de faire ça avant la fin du mois -_-

Anonyme a dit…

mon monde idéal?
mon idéal de vie?
mon idéal d'environnement?
mon idéal masculin?
quand j'aurai ne serait ce qu'un infime embryon de réponse...réalisable, envisageable ou qui se profile à l'horizon...je te promets de revenir te répondre?;)

bel arc en ciel sur le louvre, pascal va te l'envier;)

bizous

Anonyme a dit…

oups....
ce n'est pas un com anonyme;)
c'est Aurore...
mais je sais pas je pouvais pas mettre mon nom;)

et je peux toujours pas....:(

Claire a dit…

L'idéal?
Un rêve qui devenant réalité dépasse le stade de l'utopie et une individualisation de cette masse dont tu parles.

L'idéal c'est le contraire de la course à la reconnaissance au sein d'un groupe, c'est l'accomplissement d'une volonté personnelle. Il parait que ça s'atteint tout ça ;).
Mon idéal? M'apercevoir qu'au delà d'un groupe, je suis. Héhé, vive les pensées philos du matin...

Bonne Journée!!

FreZ a dit…

"L'imaginaire pensé peut donner corps aux mythes"
Alors voyons, où est-elle, cette contrepètrie ? :D

J'aime bien ce poème. Du point de vue de la forme, j'aime beaucoup (en particulier) la suspension entre les 2 premières strophes.

db a dit…

Mon idéal ?
Quand j'étais petit je voulais devenir prêtre.
Plus tard mon idéal s'est résumé au drapeau rouge, la faucille, le marteau. Ensuite ça a été l'Anarchisme et après, je ne sais plus quoi.
Enfin j'ai compris que tous mes idéaux aboutissaient à la destruction de la liberté de penser.
Aujourd'hui mon idéal, c'est de lire des textes comme celui-ci.

henri a dit…

l'idéal? Ho là là. Je vais aller faire une sieste moi ;-)
je me contente d'avoir des objectifs à tenir dans ma journée pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles le soir. Comme le disait l'autre: "Occupe toi seulement de ce que tu peux changer"

Gérard a dit…

Euh... Pallas?

nicolas a dit…

L'idéal, ne serait-il pas d'apprécier l'un et l'autre ?
Dans notre éternel besoin de grandir, l'un ne va pas sans l'autre.
...
Séparé de notre miroir, comment pourrions nous encore nous regarder ?
...
Ce n'est que séparait de ce que l'on n'a que l'on prend conscience de ce que l'on a perdu.
...
Ne faudrait-il pas alors, naître sans rien pour que l'idéal naisse d'espoir, plutôt que de désillusion ?
...
Les autres sont acteur de notre idéal et jugent.
...
Ne serait pas grandir que de construire notre idéal sans le regard d'autrui ?
Et être seul témoin de la réussite de notre entreprise ?
...
Finalement, l'idéal qui se réalise ne serait-il pas celui qui est le plus proche de nous, de ce que l'on est, dans la connaissance et la reconnaissance de nos limites ?
...
L'autre, ne cherche-t-il pas finalement à créer le mythe, le doute dans ce que l'on serait capable d'accomplir sans lui ?
...
Il me semble percevoir dans ton texte que l'idéal est lié au regard de l'autre. Ne pourrait-il l'être autrement ?
...
L'espoir de réalisation est important, mais l'idéal, ne reste-t-il pas qu'un doux rêve qui n'a pas de suite ?
...
Ne devons nous pas construire nos vies plutôt sur des espoirs que sur des idéaux ?
...
Je réfléchis encore...
:)

nicolas a dit…

ARRÊTE !!
J'AI LA TÊTE QUI FUME.
Ne serait-il pas possible de revenir à des choses plus prosaïques ??
:)

Et puis penser en « a capela », ce n'est pas ce qui me réussit le mieux. :)

passantepensante a dit…

Idée' ALLE:
Voguer dans l'émotion sans dissolution.
Rester humaine sans trop de peine;
Naviguer à flou
Ne pas m'endurcir

Le son COROMITE m'a plu et je le sonne , je l'imagine joyau ainsi il a pris corps avec toutes ses facettes noires et dorées, la coromite est ma pierre;
B.

Moukmouk a dit…

L'idéal est lié à la notion de futur de temps. Une notion que je tente de fuir en découvrant l'espace.

Naya a dit…

Mon idéal c'est que tous les humains militent pour le bonheur et pas que pour le leur.

Valter a dit…

ta pensée est profonde et tu as du style, les vers sont puissants, ils nourissent mon esthétique. Bravo, une poésie du coeur...quant au contenu, ouf, je reviendrai le lire quand je trébucherai sur une parole méchante qui me coupra l'herbe sous les pieds.Comme je suis sensible, ça risque d'être assez vite.
Bon WE

Chrixcel a dit…

Anbleizdu > tu me fais penser à l'aphorisme de Misstic : "Pas d'idéaux, que des idées hautes".
Juno> pas de souci, c'est cool merci;)
Aurore> vaste sujet, mais c'est intéressant de lire les réponses, de voir ce que ce mot évoque pour chacun !
Claire>> une très belle pensée ma foi^^ tu me sembles calée en philo !
Frez >> s'il y en a une elle est bien involontaire...
DB >> un idéal qui s'est bien assagi en somme;) merci !
Henri >> le sentiment du travail accompli, ça c'est du perfectionnisme, et je ne connais que trop bien ce sentiment !
GL> pourtant, elle n'est pas bonne soeur^^
Nicolas > une rivière de pensées pour mon plus grand plaisir;) Ta réflexion est pleine de finesse, et cette ouverture sur l'ESPOIR donne à réfléchir...et désolée de t'échauffer la tête;)
BB> Je ne connaissais pas la coromite ! merci pour cette découverte;) un gemme rare car je n'ai rien trouvé dessus quasiment...à moins que ce soit une création de ta part ?
Moukmouk> quelque chose auquel tu tends, donc...
Naya> je plussoie !
Valter>> Merci pour ce passage, à bientôt !