jeudi 9 octobre 2008

RUE MEURT D'ART

Celui qui se cache sous ce pseudonyme (sous-titré l’effet mur, les fées mur…et les fémurs ;-) est l'artiste peintre muraliste Jean-Marc Paumier. C’est au hasard de mes balades que j’ai trouvé ses superbes collages, déjà évoqués par Pascal sur son blog. Vous pouvez voir l'artiste en pleine action et d'autres photos de ses œuvres sur son site. Ces collages ont plusieurs points communs.
  1. Ils représentent tous un personnage historique, dont trois sont des acteurs américains, lesquels trois se trouvent chacun dans un square parisien du 18ème arrondissement (Carpeaux, Jehan Rictus et Burq).
  2. Ces personnalités sont toutes reconnues comme rebelles, obstinées et ont grandi dans un milieu défavorisé ou étriqué, parfois leur vie ne fut pas facile.
  3. Les collages consistent (sauf un) en la reprise de photos célèbres et d’un phylactère contenant un énoncé engagé.
En réalité ces phrases ne semblent pas toujours avoir été écrites ou dites par les intéressés, mais j’ai pu trouver quelques citations qui aidera à les resituer.

Louise Michel : « le peuple n’obtient que ce qu’il prend ».
Apparemment citation de la même.


Célèbre anarchiste, elle a pris une part active à la Commune de Paris (1871), elle a dit aussi : « Je suis ambitieuse pour l'humanité; moi je voudrais que tout le monde fût artiste, assez poète pour que la vanité humaine disparût ».

Louise Brooks : « on nous méprise tant… » ( ?)


Cette beauté brune (années 20-30) a toujours marqué sa différence en affichant une coupe à la garçonne et une attitude frondeuse. Ses mœurs libérées ont fait d’elle une icône sexuelle mais elle fut notamment à cause de cela mise au ban d’Hollywood : « La plupart des belles évaporées pensent qu’elles sont intelligentes et s’en contentent, parce que les autres gens, dans l’ensemble, ne le sont pas plus qu’elles. »

Buster Keaton lit un livre intitulé « La bête est toujours éveillée »
avec en quatrième de couverture « traité sur les totalitarismes polymorphes ».


L’homme qui ne riait jamais (années 20-30), modèle de Charlie Chaplin et star du film muet, a joué et réalisé des chefs d’œuvres au point de vue esthétique très avant-gardiste. Il a fini alcoolique, écrasé par Hollywood : “La vie est trop sérieuse pour faire de la comédie- farce. La tragédie est un gros plan; la comédie, une longue scène.”

Ava Gardner : « soyons raisonnables…exigeons l’impossible…» (disparu).
Formule de Ernesto Che Guevarra “seamos realistas…exijamos lo imposible !”.


Cette célèbre actrice (années 40-50) est une autre beauté brune glamour au passé sulfureux (3 mariages brefs) et a été surnommée « le plus bel animal du monde » : “Parce que l’on me considérait comme une sorte de sirène et que jouais des rôles de femme fatale et sexy, les gens pensaient à tort que j’étais comme ça dans la vie. Il ne pouvaient pas mieux se tromper.” Et dire qu’elle a épousé un « Artie Show » en 1945…

Jacques Prévert : « le désordre des êtres est dans l’ordre des choses ».
Citation du même.


Poète et dialoguiste français qu’on ne présente plus (1950-60), sa verve admirable et son anticléricalisme confirmé l’ont rendu célèbre : « Il faut bien que genèse se passe ».

Le Temps nous égare
Le Temps nous étreint

Le Temps nous est gare

Le Temps nous est train


*
J’espérais trouver d’autres de ces collages, mais après de nombreuses recherches, je n’ai pu hélas dénicher que ceux-là. J’espère que Monsieur Paumier lira ce billet et aura l'occasion d'ajouter à ce magnifique « panthéon mural » mon poète-idole Arthur Rimbaud, qui mérite amplement sa place ici ! Je m’étonne d’ailleurs que l’homme aux semelles de vent, ado révolté qui a vécu la Commune, l’homosexualité avec Verlaine, et inventé l’alchimie du verbe n’orne pas quelque mur de la capitale, lui ou Baudelaire d'ailleurs (bien que j'aie vue quelques pochoirs ici et là). A bon entendeur…

ET PUISQU'ON PARLE "ART DE RUE"...

Tat à l'oeil, Paris-Emoi, Graff à l'Ermitage et Judgi's blog sont heureux de vous annoncer la naissance, depuis quelque temps déjà, d'un tout nouveau site dédié aux œuvres et artistes muraux qui s'inscrit dans une logique de mémoire collective urbaine. Photograff Collectif est un blog ouvert à toute personne qui souhaite faire partager ses photos de fresques, pochoirs, graffitis ou autres, afin de les mettre en ligne. L'idée de départ a jailli d'une rencontre avec Thias rue de l'Ermitage le jour de la fête de la lumière à Paris. Nous étions accompagnés de Hervé. Thias projetait ce soir-là sur un drap blanc les clichés d'un an de graffs. Chaque jour les murs bougent, se réécrivent comme des palimpestes qui colorent nos villes. Géographiquement, il était facile dès lors de décider qui allait "s'occuper" des murs de son quartier. La rue Denoyer pour Tat, la rue de l'Ermitage pour Thias, les archives de Paris-Emoi (12 ans de photos à trier !), et les rues Léon, Ordener et le quartier de la Chapelle pour moi.

Nous sommes également flattés de compter parmi nous en guest star Gérard Lavalette, alias le Piéton de Charonne, qui agrémentera le site de ses photos d'archives. J'en profite pour vous rappeler que Gérard expose ses photos argentiques à la Bibliothèque Faidherbe du 11ème. jusqu'au 30/10 - si vous aimez l'histoire de Paris et le noir et blanc, courez-y, vous serez enchantés par ses clichés légendés par les textes sublimes de ses amis ! - Alors,
si vous-mêmes possédez des photos anciennes dont vous ne savez que faire, ou que vous êtes le témoin d'une activité artistique sur les murs de votre "village", n'hésitez pas à nous rejoindre !

28 commentaires:

FreZ a dit…

Décidément, qu'est-ce que j'aime Prévert...

paris-émoi a dit…

Dommage que la "Rue meurt" ne soit pas plus productive !! Mais vu la hauteur des collages, au moins ceux-là restent quelques années...:-)

Viva l'avventura, amigas !!!!

Tatiana a dit…

J'ai découvert celui de Keaton il y a peu... ;-).... J'aime beaucoup ces collages, en effet dommage que l'on n'en voit pas plus !!
Et vive l'aventure ;-)

P@sc@l a dit…

Merci pour le lien mais je crains que les visiteurs cherchent un moment la photo du collage de Jacques Prévert dont je ne connaissais même pas l'auteur à l'époque où je l'ai prise...
Il va falloir que je la ressorte des oubliettes de mon blog...

Et donc, collectons pour le collectif une collection de graffs, tags, pochoirs, collages et autres merveilles de nos univers urbains...

mais je devrais bien en trouver aussi à la campagne, non ?

Biz

sav a dit…

déjà aperçu buster keaton, j'aimerais bien voir les autres en vrai... zou : sac à dos et appareil photo !

Naya a dit…

Que voilà une belle idée. Longue vie à ce nouveau blog.

aurore a dit…

j'aime le parallèle que tu fais entre les dessins des célébrités et leur photo, ainsi que les mots qui les accompagnent...

riche idée que ce blog à plusieurs, comme a pu le faire Lô sur d'autres thèmes.
curieusement ce matin je suis tombée sur un blog sur flickr entièrement dédié aus tags, pochoirs;)

très bonne soirée

Chrixcel a dit…

Frez>> et moi, donc, et moi donc !
P-E, TAT> Oui, j'étais vraiment frustrée de n'en voir que 5 ! je suis super contente de notre collaboration !
P@sc@al> tout les graffs son welcome, même ceux des priovinciaux;););)
Sav> crois moi ils valent le coup d'oeil !
Naya> merci !
Aurore>> j'ai adoré ces recherches et ces parallélismes...en fait il y a plein de comptes Flickr dédiés aux grafs, c'est comme ça que je peux admirer mes Misstic préférés disparus !

10cré a dit…

Beaux face à face entre collage et photo d'époque :)

Passantepensante a dit…

Merci pour ces mises en lien érudites, j'aime beaucoup.
Ernest Pignon Ernest en 1978 à Paris avait collé des portraits de Rimbaud par çi, par là .

Claire a dit…

Ton article est vraiment intéressant...
Ah Louise Brooks, elle peuple mes cours ;)

Vanessa a dit…

Merci infiniment de cet hommage et cette mise en situation. Et une très belle idée que cette mise en valeur de l'éphémère et pourtant de la culture ancrée en certains de nous.

henri a dit…

Je connais le pochoir de Buster Keaton. Le boulot est superbe ;-)

Zygene a dit…

Ma préférée de cette liste est celle de Buster Keaton, depuis tout petit j’adore le cinéma muet.
J’y ai chez moi toute une collection de Charlie Chaplin et Buster Keaton, mes deux préférées du cinéma des années 20/30.

Chrixcel a dit…

10kré> mon seul regret est de ne pas avoir trouvé les photos originales correspondant exactement à la posture des personnages !
passantepensete>> je connais bien EPE, j'ai un bouquin sur son travail sur Rimbaud justement, mais ça ne vaut pas de le voir en live !
Claire> Sa beauté et sa personnalité m'ont toujours fascinée ! je pourrais regarder des photos d'elle pendant des heures:)
Vanessa>> Tout comme ces oeuvres d'art,nous somme nous-mêmes éphémères et c'est ce qui les rend encore plus vivantes à mes yeux:)
Henri> tu prêches une convaincue !
Zygene> quand j'étais haute comme 3 pommes, ils passaient des vieux Buster Keaton et aussi des Harold Lloyds. J'adorais ça !

Vanessa a dit…

une petite pensée là http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/10/prs-du-four-et-douce-amre-dans-paris.html

MasterLudo a dit…

La célébrité c'est laisser parfois pour seule trace de notre passage sur terre une mauvaise phrase que l'on a prononcé et qui reste gravée dans l'inconscient public.

Et parfois, au nom du consumérisme une société va racheter votre image et vous attribuer de smots qui n'ont jamais été les votres.

Heureusement de nos jours certains prennent les devants en acceptant de raconter n'importe quoi pourvu que cela creuse les fondations de la nouvelle piscine dans la 8ème maison de campagne.

Heureusement de nos jours certains artistes se permettent comme sur ces collages de faire tenir des propos à ces célébrités qu'ils auraient peut être bien voulus tenir.

Ou pas.

MasterLudo a dit…

Au prochain bon mot que vous sortirez entourés d'une tablée d'amis dites vous "tiens, et si ça devenait l'une de mes citations ?" et jouissez ensuite de ce plaisir honteux.

Ca m'arrive souvent, comprendra qui me connait ^^

Univers-web a dit…

Voici son site web : RueMeurtDArt

Laissez lui un petit mot dans son livre d'or ^^

Chrixcel a dit…

Merci beaucoup, ne fait c'est déjà fait depuis longtemps...mais je ne suis pas sûre qu'il lise ses messages sur ce site car j'avais laissé un mail llui indiquant que j'allais faire une billet sur lui...

ruemeurtdart a dit…

bonjour et merci pour ces belles choses que vous dites sur mon travail.
Je viens de découvrir tout cela par l'intermédiaire de mon fils, j'étais à cent lieues d'imaginer que l'on commentait ainsi mes collages, mais j'en suis bien sûr très flatté et heureux.
Petite mise au point, mon site est en ligne depuis environ six mois mais ne fonctionne pas correctement, il est encore ne évolution, raison pour lesquels si vous avez laisser des commentaires je ne les ai pas eu. Normalement il marche maintenant.
Vous avez assez bien résumé la teneur de ma démarche, j'y ajouterai, l'importance à mes yeux du collage lui-même: il se déroule en public, il y a interventions d'autres artistes, comédiens, musiciens, cinéastes, photographes, écrivains, il s'en suit un pique-nique urbain, bref c'est festif, révolté, amical et jubilatoire.
Les prochains collages auront lieu en avril, mai, juin 2009, deux seront sur Paris deux autres sur Colombes (ma ville).
J'ai restauré un peu Prévert et Louise la Rouge, et vais en faire de même pour Ava et lui adjoindre une nouvelle bulle et de nouveau propos.
Voici mon mail si vous souhaitez me contacter et si vous souhaitez être informé des lieux et dates
Bien amicalement
Ruemeurtdart.
Ps: quant à voir afficher l'homme aux semelles de vent..bien entendu l'idée me tentait, mais Mr Pignon (j'adore ce bonhomme, je ne ferais pas mes collages sans lui, le défricheur c'est LUI!)l'a déjà fait et si bien, que je n'ai pas osé..en revanche les prochains personnages ne devraient pas vous laisser indifférente..

rue meurtdart a dit…

oublié de vous donner mail: paumierjeanmarc@yahoo.fr

Chrixcel a dit…

Bonjour,

C'est avec beaucoup de plaisir que je lis votre message car il est vrai que je n'ai pas caché mon admiration pour votre travail et cela me fait tout drôle que vous ayez eu connaissance de mon article.
J'ai tenté une petite analyse sans prétention ! je suis heureuse de voir que je ne suis pas totalement à côté de la plaque. J'avais trouvé votre site tout à fait par hasard et j'étais contente de glaner quelques renseignements sur vous, mais il est vrai que j'avais l'impression que vous ne le consultiez pas et que vous le mettiez à jour car j'avais laissé un message pour annoncer mon article.

J'aimerais beaucoup assister à vos collages qui ont l'air très festifs et, comme j'adore l'art de rue et tout ce qui s'y rapporte, je suis d'autant plus ravie que cela soit bientôt ! en réalité, je craignais que vous ne colliez plus;)

En ce qui concerne Ernest Pignon-Ernest, bien sûr j'ai son bouquin sur ses superbes collages de Rimbaud mais j’étais hélas trop jeune à l’époque pour les admirer de visu:/…toujours est-il que vos collages ne ressemblent pas à ceux de Pignon bien qu'ils n'aient rien à leur envier, et j'aime l'ajout des phylactères qui donne à réfléchir. Donc SVP : n'abandonnez
pas l'idée de Rimbaud !

J'ai hâte de voir la restauration d'Ava, dites-moi quand vous allez lui redonner sa fraîcheur, je suis à côté, j'habite le 18ème:) Je n'ai pas vu Louise M. et Prévert restaurés, je vais aller jeter un coup d’œil.

Et vous me mettez l’eau à la bouche avec vos prochains personnages ! L'occasion pour moi de réfléchir à nouveau sur une démarche qui m'inspire ! En lien, un blog collectif dont je fais partie avec 3 autres passionnés d'art de rue, si vous avez quelques minutes à perdre : blog sur le street art : http://photograffcollectif.blogspot.com.

A bientôt et merci !

Chrixcel

ruemeurtdart a dit…

Bonjour, j'ai été voir votre collectif, il y a de la belle ouvrage là dedans, j'aime beaucoup Bensmana, çà dit vraiment des choses, c'est superbement réalisé, et engagé comme j'aime! CONTINUEZ, on à besoin de gens comme vous, nous les artistes de rue ou des rues.

Pour vous donnez quelques infos supplémentaires, il y a eu en fait six collages à Paris un rue de Chanzy dans le 11ème sur un mur de la friche près de la Cité Prost,c'était..Louise Brooks..encore, mais elle a été volée, comme toutes les Louise Brooks d'ailleurs (véridique)
L'autre celle "on nous méprise tant", a été enlevée soit par le voisinage soit, par la ville de Paris même, cela dérangeait peut-être? si c'est çà j'en suis plutôt fier!
Prévert, Buster Keaton, Ava Gardner, et la première Louise Brook étaient tous installés à Colombes, j'ai beaucoup travaillé sur ma ville, et il s'est tissé un lien profond entre mes collages et les gens de cette ville, j'adorais cela..et puis pataras la ville bascule à droite, une droite affairiste et intolérante, je ne me suis plus senti du tout chez moi et j'ai donc décidé d'enlever tous mes collages, que j'ai fait voyager jusqu'à Paris, où ils ont eu ainsi une deuxième vie et plus de devenir, puisque chacun sait..en dehors de Paris point de salut!

Pour en revenir à Pignon j'ai eu la chance de voir son Rimbaud, il était splendide d'émotion, du Pignon quoi, j'ai vu aussi ces Arborigènes, c'était une idée magnifique restée malheureusement sans suite, et puis enfin ce qu'il avait fait en 1971 sur la commune de Paris, moi qui suis un grand admirateur de ces révolutionnaires là, j'étais béat d'admiration.
Je considère cet artiste comme l'un des plus grands actuellement, non seulement par son travail remarquable mais aussi parce qu'il est toujours engagé, vigilant, indigné et courageux, dernièrement il a fait un dessin sur Guy Moquet histoire de remettre les choses à leurs vraies places ..il ne laisse rien passer! un véritable artiste.

Pour Rimbaud, je n'ai pas abandonné l'idée, mais pas dans l'immédiat.

Ava devrait être recollée normalement en janvier si j'ai le temps, et si elle n'est pas tombée d'ici là..

Si vous voulez on peut metre un lien de mon site vers votre blog?
il suffit que je le dise à mon webmaster, comme on bosse sur le site en ce moment, c'est facile..vous me dites

Amicalement et à bientôt
ruemeurtdart

Chrixcel a dit…

Bonjour,

Cela ne m'étonne pas que vous aimiez Bensmana, sa démarche est très engagée, et esthétiquement superbe, mais il est hélas trop rare sur nos murs. Très peu ont eu le privilège de prendre en photo ces deux personnages "empoubellés" à Beaubourg car ils ont été retirés fissa...par qui, je l'ignore...Nous suivons beaucoup de graffeurs comme vous pouvez le voir et leurs lieux d'expression tels que "Frichez-nous la Paix" dans la rue Denoyez à Belleville ou le M.U.R. (http://www.myspace.com/associationlemur) sont menacés...aujourd'hui, nous voulons témoigner de cet art éphémère qui nous enchante et qui pose les vraies questions sur notre société. Avant qu'il ne disparaisse dans l'oubli...Prochainement, je publierai sur le Collectif un billet sur Paul Bloas, que j'admire, je ne le connaissais pas et je l'ai découvert par hasard rue St-Maur (il reste encore de ses collages actuellement).

Vous avez dû entendre parler de l'oeuvre de Jacques Villeglé qui se trouvait au MUR, volée. Cela me rend triste de penser que des gens puissent se l'approprier parce qu'elle a de la valeur. Mais au fond, l'art de rue, même s'il n'est pas un self service, est de l'art gratuit, et j'ai vu bien souvent des gens emporter des collages tous frais pour mettre chez eux...ça fait partie du jeu ! l'avantage des vôtres c'est qu'ils sont difficiles d'accès pour les voleurs ou vandales potentiels. Mais j'apprends avec étonnement qu'il y en a que cela ne décourage pas...

Quant à Pignon, j'ignorais qu'il avait fait un portrait de Guy Môquet...j'ai un ami qui a eu la chance de voir l'une de ses expositions. Je ne peux admirer ses oeuvres que sur son site officiel, c'est déjà pas mal !
J'irai donc saluer Ava l'année prochaine, et je serais flattée que vous mettiez mon blog (http://judgisblog.blogspot.com) et/ou celui du blog collectif (http://photograffcollectif.blogspot.com) en lien sur votre site. Ce serait un honneur.

Merci encore pour votre soutien, et pour votre art.
@très bientôt ici ou ailleurs
Bien amicalement
Chrixcel

ruemeurtdart a dit…

Bonjour,
voilà, les liens sont installés, échange de bon procédé, et de grace chère Chrixcel laissez "l'honneur" là où il est, et à ceux que cela amuse: vous photographiez, vous écrivez avec talent, vous êtes artiste vos ami(e)s aussi( vous ne le seriez pas, que le propos serait identique), c'est donc un échange ...j'aime ce mot, il soutend tout mon travail, il implique une égalité entre les individus, il tente de bannir la hiérarchisation, la marchandisation, le mépris...
J'ai trop souvent été déçu en rencontrant des artistes célèbres que j'admiraient, par leur attitude doucement condescendante, me renvoyant ainsi dans mon monde, et m'excluant du leur, fait d'un peu de flagornerie, de pincées d'honneurs, d'une confrérie de ceux dont on parle, qui fréquentent les lambris dorées de la république ou les puissants, bref l'élite..c'est si pitoyable surtout quand cela vient de gens de gauche et impertinents..(si si j'ai des exemples)
Alors je me refuse à tomber dans ces travers.
Vous aimez mes créations je suis donc largement récompensé pour ce que je tente de faire.

Ne prenez pas ombrage de ce que je dis, je suis un peu chatouilleux là dessus.

je ne vais pas mobiliser plus longtemps ce sujet, je reste cependant à votre disposition, ainsi qu'à celui de votre collectif, si vous avez des questions, si vous souhaitez voir les collages qui sont à Colombes (il y en a encore pas mal et la ville est repassée à gauche...), et c'est avec plaisir que je vous guiderai et vous ouvrirai les portes de mon atelier.
Bien amicalement
Jean Marc

Chrixcel a dit…

Jean-Marc,

Je ne prends pas ombrage de ce que vous dites sur la question de l'honneur, n'ayez aucune crainte là-dessus. Je suis au contraire touchée de déceler chez vous cette humilité qui fait défaut à pas mal d'artistes à l'égo surdimensionné. Les clichés ont la dent dure, et nous pensons souvent (peut-être à tort) que certains créateurs, pour en rencontrer souvent, s'écoutent tellement parler que cela finit par influencer notre opinion. Nous devons alors dissocier l'oeuvre du personnage, ce qui n'est pas toujours facile. Heureusement, ils ne sont pas tous imbus d'eux-mêmes !

Je vous dirai donc sobrement merci pour cette mise en lien de notre travail, et pour cet échange. Il n'y a pas de meilleur mot approprié selon moi, car cette "mise en lien", quoique virtuelle pour le moment, est réciproque. Je vous suis totalement dans vos propos. Le "street art", terme à la mode, a cette forme particulière qui fait fi de toute notion de classes sociales, il est généralement gratuit et rétablit ce principe d'égalité qui nous est si cher et qui fait tant défaut à nos politiques, qui ne connaissent strictement rien de la rue. C'est probablement pour cela que je le préfère aux autres formes d'art, si on ajoute à cela le côté découverte.

Tatiana, Francis, Mathias et moi-même sommes très heureux que vous nous proposiez une visite guidée dans Colombes et que vous nous ouvriez les portes de votre atelier. Je pense qu'à l'issue de cette visite nous aurons envie de faire un article sur votre travail et si vous êtes d'accord nous passerons une interview de vous pour la publier, photos à l'appui, sur le blog collectif. Je vous laisse le soin de revenir vers moi pour me proposer quelques dates (un samedi ou un dimanche) au début de l'année prochaine.

D'ici là, je vous souhaite d'excellentes fêtes.

A bientôt !
Chrixcel

Anonyme a dit…

Chrixcel bonjour,
parfait, nous faisons comme cela, je vous demanderai de bien vouloir m'envoyer un mail la première semaine de janvier, car à ce moment j'aurais les éléments qui me permettront de vous dire quel samedi ou dimanche nous pourrons nous rencontrer.
Bonnes fêtes de fin d'année et à bientôt
Amicalement Jean Marc