mercredi 15 octobre 2008

LE TYPE AU GRAPHE


Un p'tit croquis par votre serviteuse, histoire de justifier un peu le sous-titre de ce blog. C'est d'après une publicité de la poste australienne, qui m'a tellement tapé dans l'œil que j'ai failli en devenir borgne;). Je me verrais bien dans les bras d'un homme en lettres, à défaut d'être une femme de lettres...

***
T'es
lovée dans les pattes de mouche d'un mobile homme...
Une missive ondulée marque
l'étreinte de votre correspondance
Apparente aise, chère Anne !
Pour des pleins & déliés tu t'inscris en cursive
couchée sur le papier :
D'un regard italique tu soupires
une ,,,,virgule,,,, impatiente,
Faisant mine de lettre tu tends d'un trait
ta petite lèvre, la levrette,
Et soulignes une police qu'il encre de sa plume.
Tu tisses un atoll en crochet avec ta petite tête, la tétine,
Mais l'homme d'écriture n'est guère plus qu'une rature
Aussitôt effacé par quelque écrit vain.
Disparue, la petite espérance ! L'esperluette a pris la marge !

& & & & & &

Autrefois espace d'union elle devient # croisillon # :
ah, quand l'amour se barre !
Mais chère Anne, hél*as t'es risque*-tout !
Car c'est bien connu : la version mâle
de la voyelle s'appelle le voyou...
Tantôt capital, tantôt majuscule,
Un type au graphe souvent change de casse
et se la joue bien basse !

***
publicité originale

DEVINETTE : Si Anne est un préfixe, quel est le prénom du "type au graphe"? La réponse est dans le texte ! Texte qui m'a été inspiré par cet excellent poème de Raymond Queneau :

Le début et la fin

Au petit jour naît la petite aube, la microaube
Puis c’est le soleil bien à plat sur sa tartine
Il finit par s’étaler, on le bat avec le blanc des nuages
Et la farine des fumées de la nuit
Et le soir meurt, la toute petite crêpe, la crépuscule

Jaume Plensa, Soul II, Les Tuileries, expo FIAC 2007.
***
P.S. = Et comme trop d'annonces tue l'annonce, je ne vous avais pas avisés en son temps de ma participation au concours lancé par la géniale Cali Rezo via son site Les Petits Poucets, sur lequel l'artiste invite périodiquement ceux souhaitent réagir sur ses oeuvres. Il s'agissait là de produire une création sur le thème des fantômes, en illustration à l'une des toiles de la dame. Mon poème s'intitule L'enfantôme.

18 commentaires:

aurore a dit…

superbe!!!
et franchement tu sembles bien plus à l'aise dans les bras de cet homme de lettres que la jeune fille de la pub;)
tout est +++++++
et tes mots, bon voila quoi, un tit régal de finesse et de réflexion
merci!

cheubloh a dit…

notre serviteuse a un très bon coup de crayon et de plume...
j'adore le dessin !

Tatiana a dit…

Wahou.. dis donc joli coup de crayon !!!!! Et puis tjs cette délicatesse dans tes mots.. très très bel ensemble !!!

Naya a dit…

Si tu n'es pas une femme de lettres alors nulle écrivaine ne peut y prétendre. En général c'est par paquet que nous les effeuillons, toi, c'est une par une, superbement.
Sinon, l'homme de ta vie sait maintenant ce qu'il lui reste à faire, Je me demande s'il sait écrire des poèmes ;)

Lunaba a dit…

c'est vrai que ça donne envie de s'y lover quitte à y rencontrer les maux d'amour ;)

paris-émoi a dit…

tu n'espas une femme de lettres mais une femme-lettres... la nuance est essentielle quand on te lit et qu'on te pratique... :-))

Chrixcel a dit…

Aurore> voilà pourquoi parfois j'aime la pub;) mais c'est rare...généralement elle me fait plus ruer dans les brancards que dessiner !
Cheub>> je n'ai rien à t'envier de ce côté-là;)
Tat> merci Tat:)
Naya>> *je rougis* et toi alors ? Mon homme a été en son temps un homme de lettres, mais c'était hier hélas;) manque de temps, manque de goût aussi...n'est pas poète qui veut !
Lunaba>> Evidemment, tout est lié ! mais c'est un joli fantasme de se trouver avec des L au Q !
PE>> Si je suis une femme-lettre, laquelle suis-je ?^^

sav a dit…

parce qu'en plus tu dessine aussi bien que tu écris ? quels autres talents cachés as-tu ?

passantepensante a dit…

J'aime le fond, la forme, le textuelle,les cracribouillis, l'ordre et les glissements de ton et les couleurs, les couleurs, les méandres de ça, là.

lô a dit…

je suis allée rebondir sur ton poème "l'enfantôme" , j'ai beaucoup apprécié le ryhtme de tes vers.
bravo à toi!

Claire a dit…

Décidément j'aime tes messages ;)
Poétiques et plein de douceurs!

Zygene a dit…

Très joli dessin, c’est vrai que lorsqu’on lit un livre ont ceux sent enlacer par l’histoire du livre ;-)

FreZ a dit…

Le "type au graphe" est une belle traduction du "man-uscript" que je vois dans le nom de ton dessin.

Son nom ? Astérix ou Manu, justement.

Mais je le trouve un peu dégarni. Il n'aurait pas de cheveux pour la raison qu'on ne verrait pas sur son crane le moindre motif ? :D

Chrixcel a dit…

Sav>> rho tu me fais rougir;)
PP> Merci "Mots passante";)
Lô> C'est gentil d'avoir fait l'effort de jeter un coup d'oeil !
Claire>>j'alterne poétique et polémique en ce moment;)
Zygene> je n'aurais pas dit mieux^^
Frez > Eh bien en fait non, bien tenté, mais la réponse est dans le texte lui-même...Anne en est le suffixe, il faut donc trouver ce qui colle avec pour former un prénom masculin:)

MasterLudo a dit…

Un homme kissait que son amour à Les Lettres serait un amoureux de la Sarthe qui sait que sont les lettres de Sartre ?

Vanessa a dit…

J'adore le dessin, le texte... et la devinette: allez je tente, Anatole?

Chrixcel a dit…

Master>;-)

Bravo Vanessa ! Je désespérais de voir ma devinette rester sans réponse, merci:)

10Fraction a dit…

wohaha, quel régal! Que ce soit le sujet, ton dessin, le texte, du grand art, je suis content de t'avoir dans mes liens, bravo! Les jeux de mots sont superbes, le vocabulaire recherché, j'ai adoré