jeudi 20 août 2009

L'île

Je fais un jeu. Je prends des homophones et les décline selon ce qui me passe par la tête. Je propose à ceux qui s'ennuient de s'y coller avec vert-verre-vers-ver-vair, pers-perd-père-paire-pair ou autres...

Lille : je n’y ai jamais mis les pieds, mais j’ai souvent failli : Blandine m’avait proposé d’y passer à l’occasion de la fameuse Grande Braderie, mais je n’étais pas disponible. Il paraît que c’est une « belle ville » ; deux mots qui me parlent, pour ceux qui connaissent mon quartier parisien d’errances « graffitiques ».

Lis-le : Stan m’a conseillé un bouquin récemment, la « Théorie des Six ». Il ma confié n’avoir pas pu lâcher le bouquin avant de le finir, ce qui est assez fort pour un mec qui s'avoue peu féru de lecture. Ce polar est basé sur une théorie des probabilités énoncée en 1929 par un Hongrois du nom de Frigyes Karinthy, selon laquelle tout individu peut être relié à n'importe quel autre par une chaîne de connaissances ne comptant pas plus de cinq intermédiaires. Chacun de nous serait donc à six poignées de main de n'importe quel habitant du fin fond du désert de Gobi. Cette théorie, pour le moins folle, est le mode opératoire du tueur en série de ce thriller de Jacques Expert. Cela me fait penser que Stan a lui aussi publié un bouquin chez Manuscrit.com et qu’il faudrait que je trouve le temps de me plonger dans son « Je préfère grignoter le ciment»…

L’île : si j’en possédais une, elle serait dans un archipel d’atolls, entourée de dauphins, de raies mantas et de poissons multicolores. J’y mettrais tous les gens que j’aime, et je l’appellerais «l’île-lustres » parce que j’y aurai trouvé l’éternité.

Etretat, 15.08.08

L’il : l’homme inconnu, mâle utopique représentant du sexe opposé qui bat de « l’elle » ; l’ensemble est peut-être un duo illusoire, volant d’idylle en idéal ?

Lyl : une jeune artiste que les chasseurs d’art de rue connaissent bien. Membre du collectif S.T. TICKS, elle colle dans la rue ses silhouettes de pin-up aux oreilles de lutins. Un rien provocantes, elle nous narguent de leurs yeux en amande au détour d’un carrefour ou à la sortie d’une porte cochère. Ephémères, vite déchirées par les badauds choqués par un sein qu’on ne saurait voir, elles sont la sensualité qu’on emmure, la provocation qu’on endure, la féminité qu’on bâillonne à coups de pub.

BONNES VACANCES pour ceux qui le sont et @+ au ralenti sur ce blog !

12 commentaires:

henri a dit…

J'ai entendu parler de cette théorie. Je ne pense pas que les six poignées de mains soit valables pour tout le monde, après tout il y a des gens solitaires, mais elle est vraiment intéressante.

Anbleizdu a dit…

Oh quelle belle photo du repère d'Arsène Lupin !!!
C'est marrant comme jeu !! Si j'ai un peu de temps entre 2 coups de pinceaux et 3 coups de crayons, je m'y essaierai !!!

au p'tit photographe a dit…

Je suis allé voir ta copine blandine (bcommebérénice) et excellent sont ces clichés!! à bientôt p'être.

10fraction a dit…

pétard, tu en as des idées! Un jour e posterai quelques poème à sonnorité et jeux de mots comme ça.Au début je m'amusais tout plein à faire ce genre de jeux. Tu as les vacances cérébrales toi!
Bisous

Tef Tefany a dit…

J'aime énormément ta définition de " L'il", que j'ai lue avec sourire et approbation !!

FreZ a dit…

Depuis que j'ai découvert n'être qu'à 4 de distance avec tous les grands de ce monde (j'ai un chemin de 3 vers notre bienaimé emprésident [moi, tu te rends compte...]), je suis prêt à croire à cette théorie. :)

passantepensante a dit…

j'aime ton île et ton il à emporter dans l'ile...
B.

Anonyme a dit…

Que des mots un peur morts et des maux un peu maures et des meaux un peu more et des mo...

Chrixcel a dit…

Henri>> moi aussi j'ai un peu de mal à le croire;)
Anb> le temps, c'est bien ça qui nous manque !:)
Fab> oui en effet, je suis fan de ses dessins également, c'est une personne très talentueuse...
10F>ça n'arrête pas de turbiner dans ma tête, même en vacances:)
Tef>> audacieuse prise de position mais j'assume, j'aime ton sens de la solidarité !^^
Frez>> eh bien, quel chanceux tu fais !:)
PP< merci
Anonyme pas si anonyme > merci, j'ai bien reçu le lien de ton blog, je vais lire ça tranquillement:)

Stan a dit…

Je vois que tu a bien pris note de mes paroles.
J'espère que tu prendras autant de plaisir à lire "La théorie des six" que je ne l'ai eu.
Et...t'as le cerveau en perpétuelle réflexion!!
j'te boooooooooooooste!!!

L'anonyme en question a dit…

:)

Chrixcel a dit…

Stan + Anonyme >>clair que ça turbine en ce moemnt et ça laisse pas bcp le tps de lire...mais je vais y arriver un jour, avant l'année prochaine j'espère...qui est presque demain !:)