mardi 13 mai 2008

CATARTISTES
photos by chrixel (c)
...
Samedi soir, avec une bande d'amis de Ludo, nous prévoyons d'explorer les catacombes non-officielles. Ces aventures interdites dans les bas-fonds m'avaient toujours intriguée. Nous y sommes donc. Après avoir parcouru un bout de la petite ceinture (ancien chemin de fer desaffecté autour de Paris)...
***

petite ceinture

...nous voilà devant un trou béant dans lequel, armés de lampes torches, d'un plan et de vieilles nippes, nous nous glissons subrepticement. Cela me rappelle un été où, adolescente, j'avais adoré mon périple de spéléologie. Nous marchons longuement sur un sol sablonneux, parfois trempés jusqu'aux genoux d'une eau claire provenant de l'écoulement des puits. Jusqu'à présent, j'ignorais l'existence de la communauté cataphile, et me voilà subitement plongée dans un univers fascinant. Car ces cataphiles parfois séjournent longtemps dans les entrailles de Paris, qu'ils soient punks, ado-prépubères en mal de frissons, troglodytes du dimanche, "touristes" en baskets, tous laissent une trace de leur passage dans ces lieux séculaires. Ainsi, il existe une "ktaliste" avec des groupes qui se connaissent entre eux, et qui pour organiser des fêtes sous-terraines éditent des tracts qu'il laissent trainer au gré des alcôves. Il y a des ossuaires mais nous n'avons pas visité cette partie-là. Les catacombes servaient autrefois de carrières, la pierre est poreuse et permet donc aux artistes underground de s'en donner à coeur joie.

Visages sculptés dans la salle du "Cellier"

Alu totale à "la plage"

Ainsi, ce lieu extraordinaire et dangereux est le haut lieu (ou devrais-je dire le bas-lieu) de l'art brut. Sculptures, peintures, mosaïques, il y a de tout là-dedans, et surtout hélas beaucoup de tags et quelques ordures. Pourtant la "charte" des vrais cataphiles est sans appel : il est de la responsabilité de chacun de ramasser ses déchets avant de sortir sous peine d'attirer les rats et les maladies...mais beaucoup ne respectent pas les lieux, ce qui est vraiment dommage. Mon grand regret est d'avoir également raté d'autres "salles" réputées spectaculaires. Chaque salle porte un nom, le plus souvent donné par les cataphiles eux-mêmes, en rapport avec l'oeuvre ou la particularité qui les caractérise. Par exemple, "la plage", appelée ainsi à cause de la présence d'une vague peinte sur tout un mur : je vous laisse deviner de quel graveur japonais elle s'inspire :

D'autres oeuvres d'art sont reproduites dans le "Cellier". Saurez-vous les reconnaître ?

Deux classiques
***
***
Deux surréalistes
***
Ci-dessous, "la chaumière", un endroit convivial où nous avons dégusté une fondue savoyarde (eh oui !) avec 3 cataphiles fort sympathiques qui étaient installés là et mangeaient leurs nouilles froides en sirotant du vin rouge.
***

Des oeuvres plus "glauques" en noir et blanc :

Une grenouille et un Mesnager sont passés par là :

Nous sommes restés près de 7 heures à explorer ce labyrinthe. Mais le temps n'a plus cours dans ce lieu magique. J'avais l'impression de n'être pas restée si longtemps, et surtout, au retour, le fait de constater que j'avais encore beaucoup d'autres choses à découvrir ne m'a donné qu'une envie : y retourner !!! (et ce malgré les risques qu'une telle descente peut occasionner : hôtes peu fréquentables, police et amendes, accidents ou pertes dans les méandres de calcaire et de gypse...)

En attendant, 2 sites remarquables sur les catacombes : http://www.catacombes.info/, pour les photos. Le suivant propose un petit glossaire (http://catacombes.web.free.fr/Glossaire.html ) et un plan interactif le "fameux" plan Giraud : http://catacombes.web.free.fr/. Dans "visite virtuelle", cliquez sur la zone que vous souhaiter voir et sur le plan cliquez sur la zone cerclée : les photos et explications vous passionneront !

15 commentaires:

Oken a dit…

Sympa, je pensais pas que c'était si "décoré". J'en étais resté au "mal famé" (enfin de ce qu'on m'en a dit).
(m.... me rappelle toujours pas mon mot de passe truc machin identité Google/Blogger :/)

Anbleizdu a dit…

OOOOOHHHHH !! Excellent !!! Alors là, voilà un endroit qui me plait beaucoup, il me donnearit presque envie de vivre à Paris !!!!

aurore a dit…

belle balade grace à toi...il est vrai que quelques explications parfois avec les photos sont nécessaires et que les tiennes m'ont ravie...j'ai pu me revoir un instant faire de la spéléo, il y a...et oui tant que cela...et puis cette sensation d'aventures à travers ce lieu inconnu (un autre) de paris...mici mici;)

henri a dit…

J'y allais adolescent Il ne faut pas y aller seule, c'est la seule recommandation, et ne pas oublier les téléphones ça passe en dessous a certains endroits! J'ai de bons souvenirs de cette époque.

FreZ a dit…

Mes poils de claustrophobe se dressent à la vue de ces chatières... J'ai les même appréhensions qu'avec les boyaux de spéléo... Et pourtant, les deux me fascinent.
Merci pour cette visite.

Chrixcel a dit…

Oken> mal, famé, oui en effet, là on a eu de la chance de tomber sur des cataphiles sympa mais on aurait pu tomber sur la police ferroviaire ou des cons qui s'amusent à gazer avec des fumigènes...mais heureusement rien de tou
Anb> presque ! je note...mais oui, Paris est une ville de fous et j'en suis folle^^
Aurore> c'est tout à fait ça, le sentiment d'aventure est aussi décuplé par le côté interdit !
Henri > tiens, tiens, tu es donc un cataphile repenti ou tu faisais des teufs dans les sous-sols ? je savais pas pour les téléphones ! merci pour l'info...
Frez> c'est sûr que si t'es clostro faut surtout pas y aller !

Delphine R2M a dit…

Comme Frez, bien que je ne sois pas clausto à ce point, j'ai juste le souvenir des chatières qu'il avait fallut emprunter pour y accéder, ça ne m'avait vraiment pas plu du tout... mais ça date maintenant!

paris-émoi a dit…

je veux y alleeeeeerrr !!!! :-)
Hokusaï est passé par là??
Photos et reportages superbes !

cheubloh a dit…

Ca c'est vraiment génial !!!! ça ne craint pas trop de tels coins ? j'imagine qu'il vaut mieux s'y promener à plusieurs, peut etre avec ail, pieux en argent, pentacle anti magie noire et eau bénite ? :D

Chrixcel a dit…

Delphine> je pense que c'est assez extrême, ou on aime ou on n'aime pas !
PE> je t'ai prévenu, c'est du sport ! Contorsions assurée et baignades en eaux troubles à la clé...
Cheubloh> si ça craint, mais je crois que les messes noires c'était plutôt dans les années 80! Quoique...

Chrixcel a dit…

PS : Histoire de l'art ! Personne n'ayant trouvé les peintres reproduits sur le pix, voici les réponses :
Ingres = La source
Le Caravage = Bacchus
Max Ernst = Oedipus rex
Hokusai = La vague au large de Kanagawa
Georgio de Chirico = Les muses inquiétantes

10cré a dit…

Incroyable :-)
Si d'aventure tu retente l'experience, fait moi signe please ;-)

marietom a dit…

alors ça, ça doit être grandiose, merci pour le reportage !!!

julie70 a dit…

je n'ai jamais eu le courage d'y aller, merci de nous le montrer!

YARPS Spray a dit…

AHHH...les K-TA...!!!!
J'arpente ces souterrains depuis + de 25 ans...
Tu as peut etre vu des pochoirs Speleo Urbaine signés YARPS...va voir sur ma page myspace , tu trouvera quelques photos de pochoirs dans l'ancien abri FFI situé sous Denfert(helas fermé depuis une bonne dizaine d'années)et la prochaine fois , si je peux me joindre a vous pour une descente ...j'en serai ravi !!!
Tres sympa ton blog !!!!!!!!!!!!
YARPS Spray Fuckin'Stencils