jeudi 16 novembre 2006

Je lance un nouveau déFibs


One
Small,
Precise,
Poetic,
Spiraling mixture:
Math plus poetry yields the Fib.




Gregory K. Pincus, écrivain américain ici en lien (gottabook.blogspot.com, cf. divers liens sur les fibs) a eu la bonne idée d’inviter les lecteurs de son blog à écrire des "fibs," petits poèmes de 6 lignes utilisant une progression mathématique connue sous le nom de suite de Fibonacci, déterminant ainsi le nombre de syllabes de chaque vers. La structure de la forme est très simple, mais restreinte. On commence avec 0 et 1, puis on les ajoute pour obtenir 1; puis on additionne 1 + 1 = 2. Puis on additionne les deux vers suivants (2 + 1 = 3) et ainsi de suite. La séquence se définit ainsi : 1, 1, 2, 3, 5, 8.

Le créateur de cette nouvelle forme poétique s’est limité à 6 vers mais on peut continuer : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, etc. En anglais, le mot « fib » joue à la fois sur le sens, « bobard », et les premières lettres de Fibonacci. L’auteur a eu à cœur de demander à ses lecteurs de propager cette « fibbery » sur la blogosphère, ce qui a marché mais surtout chez les anglophones. Je vous propose donc de continuer la chaîne en français ! Ce qui est bien avec cette forme originale, c’est qu’on n’a pas besoin nécessairement d’avoir la « fib » poétique…Il faut juste savoir un peu compter…alors si ça vous dit^^


Mais (0 + 1)
Qui (1)
Pourra (2)
Donc faire fib (3)
D’une telle contrainte (5)
Sans jamais sur ses doigts compter ? (8)

16 commentaires:

Bérénice a dit…

Ca m'amuserai bien mais on a une décennie pour réussir à écrire quelque chose de correcte? ;)
Bon! Promis j'essaie, mais comme je suis débordée je demande le temps de la réflexion!

Oken a dit…

Still tordu ^

zecoco a dit…

Donc
Pour
Pouvoir
Réussir
Sans devoir compter
Il va me falloir réfléchir

ça marche ?
je suis pas sûr d'avoir bien tout compris…

Chrixcel a dit…

C'est pas compliqué Béré, prends exemple sur Zecoco, lui il a tout compris :-)
Tu vois Oken c'est pas si tordu si Zecoco a pigé...il faut que les syllabes soient en 1-1-2-3-5-8

Oken a dit…

J'ai pas dit compliqué, mais bien tordu :D

Lunaba a dit…

mais o� vas-tu chercher tout �a :p
t'es tordue tout de m�me pour nous demander un truc pareil :p

zecoco a dit…

"si zecoco a pigé..."
hmmm
comment je dois le prendre ça ?
;)

cheubloh a dit…

mais
c'est
vraiment
la folie
cette jonglerie
de mots virevoltants partout

Anbleizdu a dit…

Ca me dit quelque chose cette suite de Fibonacci. Ce serais pas dabns le Da Vinci Code par hasard ???

Naya a dit…

Mais
Qu'allège donc
Faire dans cette galère ?

Comment ça, ça marche pas ? ;)
J'y arrive pas. Je sais pas dompter les mots, tu sais bien, ils sont toujours un peu fous entre mes doigts.

Chrixcel a dit…

Oken/Lunaba : meuh non, meuh non...
Zecoco : prends le bien, c'était pour dédramatiser la pseudo-difficulté de l'exercice...
Cheb> c'est beau !
Gilroy> j'ai honte, j'ai toujours pas lu Da Vinci Code...peur d'être déçue !

Chrixcel a dit…

Naya, nos commentaires se sont croisés donc je te réponds derechef : c'est très intéressant ce que tu me dis là...je ne pensais pas que les fibs pouvait occasionner des blocages...et pourtant tu écris des haikus savoureux ! pourquoi donc cette forme-là marche plus pour toi ?

Yann a dit…

j'ai rien compris. Bon, je suis pas du tout matheux donc... :-)

Bérénice a dit…

J'ai essayé, j'y ai mis un peu de volonté et j'ai échoué, je m'en retourne au dessin c'est moins prise de tête! ;)

Chrixcel a dit…

Yann
Et
La belle
Bérénice
Je vous félicite
Pour votre participation ! ;-)

zecoco a dit…

Bon je le prend bien mais alors à une condition…

Une nouvelle note !
;)