dimanche 27 janvier 2008

DESASTRES DES ARBRES

Je suis femme tronc, clouée au saule je t’enlace pour t’insuffler ma sève,
Je verse un sérum lacrymal sur tes scarifications, tranches de douleur :
Ton écorce écorchée, c’est comme ma peau qui s’enlève,
Dans mes veines coule la haine de tes bourreaux de bois sans cœur
Personne ne peut plier leur volonté dans leur boulot en chaîne,

Mais ils se plantent !

Tes râbles cassés à l’aune de ton charme pourtant si fort et envoutant,
Me font mal. Noyée, je lis la sentence des hommes qui gravent tes souches
Rien ne frêne l’holocauste, les mutilations de tes branches en sang…
Parfois je rêve que je marche à tes côtés, toi déraciné, moi si près que je touche
Tes pieds déterrés fuyant les vils, autour de moi, et qui m’entraînent et m’effeuillent.

Si seulement tu pouvais fuir très loin, toi qui me donnes l’air, et que je cueille !
If only…tu réchauffes mes hivers, tu meubles ma vie tristement vide :
Sans toi je ne suis rien ; mais peu à peu tu seras rayé de la terre, fossile à vif.
L’arbre est une matière d’âme, sans armes. Puissent les êtres xylocides
Se rappeler de ce qui les fait exister, tant sont énormes leurs états végétatifs…


12 commentaires:

Anbleizdu a dit…

Très jolies photos !! J'aime beaucoup la troisième !!

10cré a dit…

Jolies photos de cette triste réalitée !

FreZ a dit…

Laissez Koya vivre ! Elle me bat au baby...
Amusant, le profil dans la seconde photo.

henri a dit…

Il faut se dire que la nature est plus forte que tout! Elle a de ma ressource! c'est toujours elle qui gagne à la finale ;-)

Vanessa a dit…

J'aime beaucoup cet hymne au monde végétal!! Et que les scarifications sont importantes et imposantes, sans compter que quelque fois on lui coupe la tête... très belles photos!

Lunaba a dit…

laissons ces poumons verts respirer et s'épanouir en paix...

[aparté] je ferai ta dédicace au salon du livre de paris afin qu'il soit mentionné sur ton exemplaire :)

ssstttaaannniiissslllaaasss a dit…

Vu

Chrixcel a dit…

Oui, j'avoue que la vision de cette chappe de ciment et de ces stries dans l'écorce mutilée m'a attristée. Sculpter le bois, d'accord, mais pourquoi s'attaquer à des arbres vivants...? d'autant que l'arbre urbain souffre déjà suffisamment de la pollution environnante de l'homme...

Merci Lunaba^^

NAya a dit…

Serons nous jugés à l'aulne des cicatrices que l'on laisse ?
Heureusement la tradition de graver les arbres est presque passée en désuétude.

tatiana a dit…

Bouh, c'est tristoune par ici, la nature est plus forte que tout !!

diane a dit…

Quelle belle ode aux arbres :)

Chrixcel a dit…

Naya> je me demande si les arbres souffrent quand on leur "scarifie" l'écorce ?
Tat> oui, je sais, idées noires en ce moment, mais je ne suis pas sûre que la nature prenne le dessus si on continue de la bousiller comme ça ! en tout cas je l'espère...
Diane>> merci ! avais-tu remarqué que cet ode comportait un certain nombre de noms d'arbres ? : saule, peuplier, bouleau, chêne, érable, charme, forêt, frêne, cyprès, if, hêtre, orme...