dimanche 6 novembre 2005

L’ART DU CONTREPET

La contrepèterie consiste à écrire une phrase qui, si l'on permute au moins deux lettres ou des syllabes qui la composent, produit une autre phrase de sens différent et si possible coquin, voire obscène (ex. : la cuvette est pleine de bouillon, c'est long comme lacune...) Pour la petite histoire, on en trouve sous forme de slogan sarcastique avec celui-ci, inventé sous le régime de Vichy : « Il ne faut plus dire Métropolitain mais Pétain mollit trop. » Cette adresse est celle d'un site qui recense plus de 700 contrepèteries, des plus connues aux plus salaces !

http://www.duhamel.bz/contrepeterie/contrepeterie.htm

Voici donc l’une de mes dernière lubies : une histoire entièrement contrepétée ! Comme il serait difficile au lecteur de tout trouver, les réponses sont en-dessous de chaque phrase. A vos dicos !

Le tétard pondu

Tout près d’une militante russe nommée Sabine, et mère pute
Proutées d’une limitante surmenée, bassines permutaient

Qui poussant pinson, largua son ragondin au derme nu…
Hic, soupant son pain là, garçon, gars rondin : oh ? une merde !

Quat’grues chambraient, éloquentes, en se shootant.
Gratte-culs
branchaient, et collant en se touchant.

Leurs plis riment nus, graines en vrai lit, intimes emmurées
Leurs slips mirent une nègre en livrée : un mythe enrhumé

Celles debout relookaient bébé, en table enchâssée,
Belles dessous, recoulaient bébé en blatte ensachée,

Sur coton d’apparat charmant, empourpré, vermeil taggé
Sur toque on parada marchant, en pré pour merveille gâtée

Pas mort-né, le zélé, à trop se marrer, dorade ensanglantée.
Pas normé, le lésé atroce ramait, radeau en gland tancé.

Les rudes abbesses déversantes se salant des colzas,
Les dures bassesses des servantes se lassant des alcools

Se lovèrent, rivetées au tétins du microbe, qui soudain recula :
Le volèrent, vérité, au teinté du bichrome, qui, saindoux, reluqua :

Avec sa mandibule en crans d’arrêt, la belle araignée s’en moqua
Cavée sa dent mit bulle en dents carrées, bêla et régna sans coma.

Quel saut d’épée raté, ça mit frousse tout à l’égout.
Quelle possédée tarée, sa frimousse goûta le tout.

D’un ras-le-bol de la main qui le stoppa touffu en liqueur
D’un bas le rôle de malin qui le posta foutu en killer

La maman se décolla du bâtard, valable cas sabré.
Lame en mat se déloqua du tas, bar lavable, bras cassé.

Torride maladie, rupine elle tapinait au pâté archi tôt.
Rôti de lama, 10 rue Pine elle patinait au tapé artichaut.

Le trop méchant vit près d’un labrador et de quatre folles.
Le très manchot
privé d’un bras, là dort, et deux cartes lofent.

Quand sa mère téléphona pour le dérouter en tapissier
Sans came, erre, elle est aphone pour le détourer en pâtissier

Il en logea car il avait, côte à côte, des doigts de fée :
Il l’enjôla car il avait, tac au tac, des fois deux dés :

L’animal est fortuné, en sa partie il décoffra des roupies.
Lamina les thunes et fort, en sa patrie l’y défroqua des pourris.

9 commentaires:

cheubloh a dit…

Mais...mais comment fait ton cerveau poour ingurgiter et trouver tout cela ??????? je suis impressionné.....
est ce que tu parles comme ça au téléphone ??? pasqu'une conversation de la sorte au téléphone ca doit etre fatigant !!!!!! :D

Mr Jeffries a dit…

j' arrive à pieds par la chine............et aussi je vous laisse le choix dans la date..........c' est les deux seul que je connais.

Chrixcel a dit…

bleizdu > j'avoue que quand m'est venue l'idée d'écrire ce truc, pendant au moins une semaine j'avais la tête sens dessus dessous et mes phrases me venaient tout naturellement en "verlan". Mais ça va mieux maintenant, même si la réadatption fut difficile :)

jeffries > mon père me rabachait les oreiles avec son "mamouth écrase les prix", mais c'est franchement pas le meilleur !

cheubloh a dit…

hey c'est pas Bleizdu !!!! c'est cheubloh !!!!! ohhhh la belle contrepeterie !! tu m'a inversé avec bleizdu dis donc !!!

bleizdu a dit…

Oh la la !!! Chrixcel fait de la contrepeterie de personne !!! AAAAAAAHHHHHHHH !! Me confondre avec Cheubloh !!!

Chrixcel a dit…

Ben euh oui, c'est un peu normal, vu que vous êtes comme les doigts de la main tous les deux ! Je finis par vous confondre :) Désolée de vous avoir involontairement contrepété, ça ne se reproduira plus :D A moins que vous préfériez que je vous appelle "chebleiz" et "blodu" ?

cheubloh a dit…

je ne le prends pas mal Chrixcel :D mais je prefere garder mon surnom de Cheubloh :D

Toto a dit…

très très balaise ...
je suis béat d'admiration !

Chrixcel a dit…

Dac cheubloh, noté ;P et merci à toto de passer par ici, c'est toujours un plaisir d'accueillir de nouveaux venus, surtout quand ils ont ton talent !